3 mythes sur la récupération des données

qui empêchent les entreprises de se protéger

 

Les entreprises considèrent les données comme des outils très important pour développer leurs activités. Leur perte peut devenir particulièrement problématique. Heureusement, il existe des logiciels spécifiques pour les récupérer et plusieurs entreprises sont spécialisées dans le domaine.

Cependant, beaucoup de fausses informations circulent autour de la récupération de données et peuvent mal préparer à la perte des données.

 

Parlons-en !

Pourquoi la récupération des données est-elle si importante ?

 

La perte de données dans les entreprises peut être consécutive à une erreur humaine, une défaillance matérielle ou une réinitialisation de système.

Une telle situation n’est pas sans conséquences. Cela peut non seulement entacher la réputation de l’entreprise, mais également avoir une incidence financière importante pour les dirigeants. D’où l’importance de récupérer les données lorsqu’elles sont perdues.

Malheureusement, 43% des entreprises ne connaissent pas cette opération informatique, selon des chiffres relayés par le site siecledigital.fr.

Les difficultés qu’elles rencontrent pour restaurer leurs données varient, pouvant être une simple formalité ou un réel défi technologique.

D’autre part, de nombreux mythes existent autour de la récupération de données de disques dur. Ce qui n’aide pas les entreprises à se prémunir.

Les connaître pourrait être une première étape pour se protéger correctement contre la perte des données.     Découverte !

Il est impossible de récupérer des données perdues

 

De nombreuses personnes pensent à tort que les entreprises ne peuvent plus jamais récupérer les données qu’elles ont perdues, 

Ce n’est pas tout à fait exact.

 

En effet, des fichiers stockés sur un lecteur (Disque dur, Clé USB et autres) ne peuvent être supprimés aussi facilement par celui-ci. 

De même, pour qu’un lecteur puisse écrire de nouvelles données, il faut que ce dernier soit marqué comme espace disponible. Ainsi, lorsqu’une suppression accidentelle ou intentionnelle d’un fichier survient, le disque enregistre cet espace nouvellement trouvé comme “libre”.

 

Mais, le fichier lui-même reste accessible sur le lecteur, aussi longtemps que l’utilisateur évitera des actions susceptibles de causer l’écrasement de cet espace nouvellement effacé.

Lorsqu’il y a perte de données, il faut cesser immédiatement l’usage du lecteur (disque dur, Carte mémoire, Clé USB et autres)et solliciter un spécialiste pour les récupérer à l’aide d’un logiciel de récupération de données fiable et professionnel.